L’écosystème de la richesse

Je follow sur Instagram de nombreux compte Motivation/Entreprenariat/Immobilier et en parallèle j’écoute pleins de podcast sur les investissements et la Liberté Financière. Avec du recul, j’ai compris que les nouveaux riches ou nouveaux libres, les FIRE (Financiale Independance, Retire Early) ou même les millionnaires bien installés ne sont pas devenus riches du jour au lendemain.

Non, ils ont plutôt battis, avec le temps, un écosystème bien huilé composé de 3 piliers : la Bourse, l’Immobilier et le Business. Ce qui est beau, c’est que chaque pilier est un actif indépendant et peut « nourrir » les autres. Passons-les en détail, puis je vous dirai pourquoi cet écosystème est hyperpuissant.

La Bourse

Quel dommage que si peu de monde s’intéresse à cet actif. La Bourse est pourtant accessible à tous ! Il suffit d’ouvrir un PEA dans sa banque ou sur un courtier en ligne et en quelques clics on peut investir son argent dans des milliers d’entreprises.

Certains y voit l’appât du gain avec les dividendes et espèrent ainsi devenir rentier deux jours plus tard. D’autres misent sur le long-terme et attendent patiemment que le cours augmente pour réaliser une plus-value.

Ainsi, pour régulièrement voir les gains son compte en banque, il faudra soit avoir une très belle somme investie, soit revendre ses titres pour avoir des liquidités (et donc diminuer son pactole investi…). La Bourse n’est donc pas le pilier qui va vous sortir de la trésorerie tous les mois.

L’Immobilier

La placement favoris des français ! Le plus : c’est un actif tangible. Investir dans la pierre est quelque chose de concret qui peut vous rapporter gros. Encore faut-il s’y connaitre un minimum. Vous pourrez toujours investir dans la pierre-papier (SCPI, SIIC, crowdfunding…) mais c’est un autre sujet. Ici, je vous parle de la vraie pierre : studio, parking, garage, local commercial, immeuble, etc. Soit vous la jouez long-terme avec une stratégie patrimoniale et misez sur une augmentation de la valeur. Soit vous misez court-terme, avec une stratégie dynamique voire agressive, et tirez le gros lot avec un cashflow (flux de trésorerie) mensuel. Voire les deux, et là c’est le jackpot.

Eh oui, sachez que vous pouvez dès cette année vous faire un complément de revenus avec un bien immobilier. Certes ça ne se fait pas en claquant des doigts, mais c’est possible. Et c’est ce qui nous intéresse. Dans ce cas, l’Immobilier est un actif à effet immédiat.

L’Entreprenariat

Entreprendre c’est créer son propre business. Lancer son activité de coaching, commercialiser un produit ou un service, avoir une boutique en ligne, etc. Il vous faudra peut-être 6 mois, 1 an ou plus pour que ce business vous rapporte de l’argent. Mais, à terme, vous aurez à la fois quelque chose de rentable, qui vous rapporte du cashflow tous les mois, et un actif qui a une certaine valeur et que vous pourrez revendre cher, voire très cher, voire très très très cher.

Mais attention à ne pas considérer votre business comme votre bébé et à devenir son esclave. Non, voyez-vous plutôt comme un chef d’orchestre, quelqu’un qui créé un système. Votre business sera un actif, quelque chose qui vous rapporte et que vous pouvez revendre. Point.

Le cercle vertueux

Ce trio est gagnant à coup sûr et chaque pilier est complémentaire. Chacun a ses avantages et ses inconvénients, et c’est pour ça qu’il faut les combiner.

Vous ne pourrez pas nécessairement attaquer sur les trois fronts, mais je suis sûr que vous pouvez dès aujourd’hui vous lancer sur l’un d’eux.

Selon votre nature, votre métier, vos temps, vos connaissances, vous n’allez pas avoir le même parcours. Prenons un exemple :

Marc a 37 ans et vient d’hériter de l’appartement de ses parents dans une ville moyenne. Il décide de le mettre en location courte durée, ce qui lui fait 300€ de compléments de revenus. Premier pilier : l’Immobilier. Il décide de ne pas dépenser ces 300€ mais plutôt de les investir en Bourse sur des ETF. Deuxième pilier : la Bourse. Comme Marc est grand fan de musique gitane, il monte un blog sur la guitare et les techniques spéciales. Son blog le rémunère 100€ par mois avec l’affiliation sur certains produits. Il les réinvesti dans son blog (marketing, publicité, etc) puis gagne 300€ par mois, qu’il met de côté pour un apport dans un bien immobilier. Troisième pilier : l’Entreprenariat.

Baptiste a 24 ans et sors d’une école de commerce. Il a créé une appli il y a 3 ans, qu’il a revendu 70 000€. Quelle chance. Premier pilier : l’Entreprenariat. Une partie de cet argent lui sert dans l’apport pour un bien immobilier, une colocation en Ile-de-France. Deuxième pilier : l’Immobilier. Sa colocation lui rapporte 2400€ par an, qu’il place sur des ETF en Bourse. Troisième pilier : la Bourse.

On remarque que la Bourse est plutôt un actif à vision long-terme. Il vaut mieux donc commencer à développer un business ou de l’immobilier pour se faire de la trésorerie à investir en Bourse. A vous de jouer !